• Un fantasme fondamental : « on bat un enfant »  –  Frédéric de Rivoyre

     

    Samedi 25 mars 2017 à 14h30 – 1 rue Léon Jouhaux, 31500 Toulouse

    Le fantasme « on bat un enfant » est un article de Sigmund Freud qu’il écrivit en 1919. D’une immense importance pour la théorie analytique, cet article aborde la question de la nature du fantasme que Freud observe sous plusieurs angles. Essentiellement celui de la libido et celui d’une logique signifiante. C’est déjà là dire la qualité de ce qui s’y joue. Du coté de la libido dont on reconnaîtra aisément la poussée jouissive, Freud élimine le garçon pour ne s’intéresser qu’à une question : de quoi jouit la fille? Comme se fait-il qu’une fille puisse associer son plaisir auto-érotique à la fustigation des garçons? Cela lui reste alors incompréhensible. Après plusieurs détours, il parvient à saisir la dynamique du fantasme. Celui-ci s’articule en trois temps : un premier temps lors duquel l’enfant battu par le père est inconnu, un second temps où le sujet est battu par le père, puis un troisième temps où un inconnu bat l’enfant. Au cœur du mouvement : le second temps, le plus important pour Freud correspond à celui où l’enfant s’identifiant au personnage du fantasme est en position masochiste. Pure déduction logique, c’est une construction freudienne, genre dans lequel il excelle…

    Frédéric de Rivoyre : Psychanalyste à Paris, membre d’Espace Analytique.